mercredi 31 août 2016

Désorientale de Négar Djavadi - Rentrée littéraire

Date de parution : août 2016 chez Liana Levi
Nombre de pages : 346


"On a la vie de ses risques"

Négar Djavadi est iranienne. Issue d'une famille d'opposants politiques, elle a quitté l'Iran clandestinement en 1981, son histoire personnelle a fourni le terreau de cette fiction romanesque.

Kimiâ, la narratrice, patiente dans la salle d'attente du service de PMA de l'hôpital Cochin, elle est venue pour une insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie Anna. Elle laisse remonter les souvenirs de son enfance iranienne et les événements qui l'ont conduite jusqu'ici.

Elle s'adresse au lecteur et raconte ses souvenirs comme ils lui reviennent dans un va et vient permanent entre passé et présent, entre l'Iran et la France, un récit plein de digressions. Une façon orientale de raconter des histoires "Cette tendance à bavarder sans fin, à lancer des phrases comme des lassos dans l'air à la rencontre de l'autre, à raconter des histoires qui telles des matriochkas ouvrent sur d'autres histoires…"

lundi 29 août 2016

Monsieur Origami de Jean-Marc Céci - Rentrée littéraire


Date de parution : 25 août 2016 chez Gallimard
Nombre de pages : 157
 
Un roman très zen

Voici un livre qui fait un bien fou. Un petit bijou...

Kurogiku (chrysanthème noir en japonais) a la soixantaine et vit en ermite dans une ruine qu'il squatte depuis son arrivée en Toscane. Il a quitté le Japon à 20 ans à la recherche d'une femme qu'il n'avait qu'aperçue, parti avec seulement "son kimono noir, son savoir du washi et ses arbres".

A partir du mûrier à papier et avec de la colle naturelle, il fabrique du washi, un papier précieux qui signifie papier de la paix et de l'harmonie. Cet art du washi lui a été transmis par son père, il est toujours transmis de génération en génération.
Il vend les mauvaises feuilles du mûrier et avec les bonnes feuilles il s'adonne à sa passion : l'origami, un art simple qui "consiste à prendre une feuille de papier et à la plier. " et passe des heures à méditer en position zazen devant ses feuilles. 
En résumé, il cultive des mûriers à papier, fabrique du washi, plie des origamis et médite sur l'origine des choses. "On ne peut comprendre où l'on va si l'on ne sait d'où l'on vient."
"Je passe mon temps à une activité dont personne ne voit l'utilité. C'est sans doute ce qu'on appelle une passion".

dimanche 28 août 2016

Petit pays de Gaël Faye - Rentrée littéraire



Date de parution : 24 août 2016 chez Grasset
Nombre de pages : 224

Gabriel, dit Gaby, 10 ans en 1992, vit au Burundi. C'est un métis, né d'un père français et d'une mère rwandaise tutsie. Ce roman raconte son histoire pendant 3 ans de 1992 à 1995, trois années charnière dans sa vie.

Sa mère a dû quitter le Rwanda avec sa famille pour fuir les persécutions contre les tutsis dans les années 60, elle se considère comme une réfugiée au Burundi. Les enfants n'ont cependant pas été élevés dans le culte du Rwanda, leur père ayant toujours voulu les protéger en ne leur parlant pas de la situation politique. Gaby et sa sœur ne savent rien des rivalités entre Hutus et Tutsis et ne savent pas qu'ils sont en partie Tutsis.

vendredi 26 août 2016

L'éveil de Line Papin - Rentrée littéraire



Date de parution : 24 août 2016 chez Stock
Nombre de pages : 251

Les souffrances amoureuses d'expatriés à Hanoï

L'action se passe au Vietnam.
L'auteure nous raconte les histoires d'amour de deux garçons et de deux filles expatriés à Hanoï.

jeudi 25 août 2016

La nuit avec ma femme de Samuel Benchetrit - Rentrée littéraire


Date de parution : 25 août 2016 chez PLON
Nombre de pages : 200

Une sublime déclaration d'amour 


Dans ce roman autobiographique très intime, Samuel Benchetrit revient sur le décès de celle qui était encore sa femme en 2003, Marie Trintignant. Décédée sous les coups de B. Cantat, l'homme pour qui elle avait quitté son mari. Samuel et Marie ont vécu ensemble 8 ans et ont eu un fils.

Il ressuscite Marie le temps d'une nuit, imaginant dans une sorte de rêve être visité une nuit dans sa chambre par celle qu'il nomme "La morte de sa vie", son premier amour. Il affirme même être né une seconde fois le jour où il l'a rencontrée.

mercredi 24 août 2016

Fils du feu de Guy Boley - Rentrée littéraire





Date de parution :  24 août 2016 chez Grasset
Nombre de pages : 160

Voici une histoire qui se passe dans un lieu et une époque non précisés.
Au fil du récit, on devine simplement que nous sommes dans les années 50-60, dans un quartier populaire et ouvrier d’une petite ville de province qui va être identifiée comme la ville de naissance de Victor Hugo, donc Besançon (merci internet!).

Le narrateur est un enfant qui nous raconte le monde dans lequel il vit.
C’est donc une vie de famille vue à hauteur d’enfant qu’on découvre avec une enfance près d’un dépôt de locomotives qui dégagent des panaches de fumée, avec le bruit de la forge où son père et son employé Jacky, un homme taiseux que l’enfant admire, martèlent de concert et  domptent le fer et le feu. Installé sur son muret, l’enfant observe aussi sa grand-mère étêter et dépecer des grenouilles vivantes et les femmes brasser leur linge dans les baquets bouillonnants de la chambre de lessive.
Un monde magique vu par le regard émerveillé d’un enfant…

mardi 23 août 2016

68 premières fois - sélection d'autômne 2016

On l'attendait, on en rêvait, elle est arrivée ce matin...

Voici donc la deuxième liste des premiers romans sélectionnés pour le groupe des 68 premières fois. 

Après les 23 romans de la première sélection parus en début d'année, ce sont 13 nouveaux romans que nous allons lire, deux ou trois titres s'ajouteront peut-être, les organisatrices attendent les dernières parutions... 

Il y a moins de romans sélectionnés qu'initialement prévu car Charlotte, Nicole et Eglantine ont eu beaucoup moins de coups de cœur qu'en janvier. La qualité plutôt que la quantité!

Certains d'entre eux ont déjà les honneurs de la presse mais d'autres pas du tout...

- Désorientale de Négar Djavadi
- Monsieur Origami de Jean-Marc Céci
- Lithium d'Aurélien Gougaud
- La rentrée n'aura pas lieu de Stéphane Benhamou
- Petit Pays de Gaël Faye
- Les mains lâchées d'Anaïs Llobet
- Garde corps de Virginie Martin
- Lucie ou la vocation de Maëlle Guillaud
- Bonneville de Laurent Saulnier
- Fils du feu de Guy Boley
- Hiver à Sokcho d'Elisa Shua Dusapin
- Vivre près des tilleuls de l'AJAR
- Avant que naisse la forêt de Jérôme Chantreau

J'ai déjà lu et beaucoup aimé Les mains lâchées, Fils du feu et Lucie ou la vocation. De belles lectures en perspective...