dimanche 16 juillet 2017

Prix littéraire du monde 2017 - La sélection

Le 13 juillet le quotidien Le Monde a révèlé la sélection de son prix littéraire qui sera décerné le 8 septembre. La liste des ouvrages en lice comprend 11 romans de la rentrée littéraire. 

La sélection :
  • L'avancée de la nuit de Jakuta Alikavazovic (L'Olivier)
  • Le jour d'avant de Sorj Chalandon (Grasset)
  • Notre vie dans les forêts de Marie Darrieussecq (P.O.L)
  • Un certain M. Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)
  • Taba-Taba de Patrick Deville (Seuil)
  • L'invention des corps de Pierre Ducrozet (Actes Sud)
  • Une chance folle d'Anne Godard (Minuit)
  • La petite danseuse de quatorze ans de Camille Laurens (Stock)
  • Summer de Monica Sabolo (JC Lattès)
  • Encore vivant de Pierre Souchon (Rouergue), premier roman
  • L'art de perdre d'Alice Zeniter (Flammarion)

L'année dernière, le prix a été décerné à Ivan Jablonka pour Lætitia ou la fin des hommes, paru au Seuil.

samedi 15 juillet 2017

Prix du roman Fnac 2017 - La sélection

La Fnac a dévoilé, ce jeudi 13 juillet, la liste des 35 romans de la rentrée littéraire sélectionnés pour la seizième édition de son Prix du roman.

Fruit d’une sélection réalisée par des adhérents et des libraires de la Fnac qui ont lu sur épreuves les parutions de la rentrée littéraire 2017, la liste comprend :
  • Ma reine de Jean-Baptiste Andréa (L'Iconoclaste)
  • Le coeur battant de nos mères de Brit Bennett (Autrement)
  • Gabriële d'Anne et Claire Berest (Stock)
  • Dans l'épaisseur de la chair de Jean-Marie Blas de Roblès (Zulma)
  • Sucre noir de Miguel Bonnefoy (Rivages)
  • Le jour d'avant de Sorj Chalandon (Grasset)
  • Les huit montagnes de Paolo Cognetti (Stock)
  • Notre vie dans les forêts de Marie Darrieussecq (P.O.L)
  • Point cardinal de Léonor de Recondo (Sabine Wespieser)
  • Un certain M.Piekielny de François-Henri Désérable (Gallimard)
  • Le déjeuner des barricades de Pauline Dreyfus (Grasset)
  • Les buveurs de lumière de Jenni Fagan (Métailié)
  • Transport d'Yves Flank (l'Antilope)
  • Une histoire des loups d'Emily Fridlund (Gallmeister)
  • La beauté des jours de Claudie Gallay (Actes Sud)
  • Un loup pour l'homme de Brigitte Giraud (Flammarion)
  • Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill (Gallimard)
  • La salle de bal d'Anna Hope (Gallimard)
  • La serpe de Philippe Jaenada (Julliard)
  • La nuit des béguines d'Aline Kiner (Liana Levi)
  • Mercy Mary Patty de Lola Lafon (Actes Sud)
  • L'empereur à pied de Charif Majdalani (Liana Levi)
  • Un funambule sur le sable de Gilles Marchand (Aux forges de Vulcain)
  • Légende d'un dormeur éveillé de Gaëlle Nohant (Héloïse d'Ormesson)
  • Bakhita de Véronique Olmi (Albin Michel)
  • La chambre des époux d'Eric Reinhardt (Gallimard)
  • Summer de Monica Sabolo (JC Lattès)
  • Femme à la mobylette de Jean-Luc Seigle (Flammarion)
  • Encore vivant de Pierre Souchon (Rouergue)
  • Ces rêves qu'on piètine de Sébastien Spitzer (L'Observatoire)
  • Eléphant de Martin Suter (Christian Bourgois)
  • Le camp des autres de Thomas Vinau (Alma)
  • Jeu blanc de Richard Wagamese (Zoe)
  • Underground railroad de Colson Whitehead (Albin Michel)
  • L'art de perdre d'Alice Zeniter (Flammarion)

Gallimard domine le classement avec quatre romans suivi de Flammarion qui en compte trois.

Le lauréat sera annoncé le 14 septembre et le prix sera remis le lendemain lors du Forum Fnac Livres qui se tiendra du 15 au 17 septembre. L'auteure et lauréate du Goncourt 2016 Leïla Slimani, invitée d'honneur de l'évènement sera chargée de remettre le prix.

L'an dernier, le Prix du roman Fnac avait été decerné à Gaël Faye pour Petit pays, paru chez Grasset.

vendredi 14 juillet 2017

Prix Stanislas du premier roman 2017 - La sélection

Le prix Stanislas récompense "le meilleur premier roman de la rentrée littéraire". La sélection de sa deuxième édition a été annoncée vendredi 30 juin. Elle est composée de dix ouvrages.

  • Surface de réparation d'Olivier El Khoury (Noir sur Blanc)
  • La fuite de Paul-Bernard Moracchini (Buchet Chastel)
  • Ma Reine de Jean-Baptiste Andrea (L’Iconoclaste)
  • Fief de David Lopez (Seuil)
  • Imago de Cyril Dion (Actes Sud)
  • Ces rêves qu’on piétine de Sébastien Spitzer (L’Observatoire)
  • Les peaux rouges d'Emmanuel Brault (Grasset)
  • Pourquoi les oiseaux meurent de Victor Pouchet (Finitude)
  • Mademoiselle, à la folie ! de Pascale Lecosse (La Martinière)
  • Ostwald de Thomas Flahaut (L’Olivier)

Le jury, présidé par Daniel Picouly, se réunira à Nancy le 29 août pour désigner le/la gagnant(e) et le prix sera remis le 9 septembre pendant la 39e édition du  livre sur la Place à Nancy.

L'année dernière, Elodie Llorca avait remporté le prix pour son livre "La Correction" (Rivages).

mercredi 12 juillet 2017

Grand prix des lectrices Elle 2018 - Sélection du jury d'octobre

Le Grand Prix des lectrices Elle, suite !


Voici les titres des 7 livres sélectionnés pour le jury d'octobre, encore de nouvelles idées de lecture... : 

mardi 11 juillet 2017

Le bureau des Jardins et des Étangs de Didier Decoin



Date de parution : janvier 2017 chez Stock
Nombre de pages : 396

Prix des lecteurs de L’Express/BFM 2017

Nous sommes au XIIème siècle au Japon , Miyuki et Katsuro habitent dans un petit village, Shimae. Katsuro pêche des carpes qu'il livre à la cour impériale. Elles servent d'ornements vivants aux étangs sacrés des temples de la ville impériale. C'est Nagusa, le directeur du Bureau des Jardins et des Étangs qui passe commande des carpes auprès de Katsuro. Ce commerce fait vivre tout le village de Shimae car le pêcheur redonne le fruit de la vente de ses carpes au chef du village.

vendredi 7 juillet 2017

La vie magnifique de Frank Dragon de Stéphane Arfi

 
Date de parution : janvier 2017 chez Grasset
Nombre de pages : 272

Frank Dragon, le narrateur de l'histoire est un petit garçon de cinq ans, c'est un enfant très particulier qui ne parle pas mais qui est doté d'une belle imagination. Juif, il est pris dans la tourmente de la seconde guerre mondiale et est séparé de ses parents victimes d'une rafle. Il va alors être caché à la campagne chez une dame âgée puis hébergé dans un pensionnat religieux.
Puis c'est la fin de la guerre avec le retour de Frank à Paris et en 1946, les retrouvailles brèves avec son père brisé qui lui raconte l'horreur de sa déportation mais un terrible fossé s'est creusé entre eux.

lundi 3 juillet 2017

Bilan de mes lectures des 68 premières fois - sélection de début d'année 2017

Pour la deuxième année je participe à l'aventure des 68 premières fois dont la première partie vient de se terminer pour moi. 

Pour mémoire, les 68 premières fois, c’est :

– De la curiosité  (découvrir de nouveaux auteurs, défricher de nouveaux territoires…)
– Du partage (promouvoir, échanger autour des premiers romans avec un collectif de lecteurs…)
– Une ambition  (faire vivre les livres dans des lieux autres que les librairies, vers des publics non acquis comme en prison, sous des formes moins conventionnelles)
– Une organisation  (une association loi 1901, partenariats avec notamment Babelio et Page des libraires, des animations et des rencontres…)
– et un blog  

Nous sommes une cinquantaine à participer à cette édition 2017. Nous avons lu, chroniqué, débattu, fait circuler les premiers romans sélectionnés par Charlotte, Eglantine et Nicole. 

J'ai fini de lire toute la sélection de ce début d'année, soit 17 titres.

Voici les titres de la sélection de début d'année et mes avis



samedi 1 juillet 2017

De la bombe de Clarisse Gorokhoff



Date de parution : mai 2017 chez Gallimard
Nombre de pages : 262

J'ai lu ce premier roman grâce aux 68 premières fois, c'est le 17ème et dernier de la sélection d'hiver.

Nous sommes en Turquie. La narratrice se met dans la peau d'Ophélie, une jeune française de 25 ans qui s'apprête à poser une bombe dans l'hôtel Four Seasons Bosphorus où elle a souvent noyé ses idées noires. C'est une mission qu'elle s'est fixée avec son amie Derya qui veut venger ses frères et sœurs kurdes "Une promesse. un secret. Un pacte silencieux". Ophélie abandonne sa bombe dans une cabine en bambou près de la piscine de cet hôtel luxueux.

vendredi 30 juin 2017

Bilan de mes lectures de juin 2017

De belles lectures ce mois-ci, des découvertes d'auteurs (à part Jeanne Benameur) que j'ai plus ou moins appréciées...


J'ai adoré 



  • Retrouver la sublime écriture de Jeanne Benameur dans L'enfant qui 

jeudi 29 juin 2017

Rentrée littéraire septembre 2017 - Mes envies

 

Septembre arrive à grands pas avec sa fameuse rentrée littéraire et sa parution de pas moins de 581 titres.

J'ai commencé mes repérages et ai déjà choisi mes premières lectures. M'ont guidée l'envie de retrouver mes auteurs chouchous (Sorj Chalandon, Valentine Goby, Gaëlle Nohant, Pauline Dreyfus, Camille Laurens, Gilles Marchand, Jean-Luc Seigle, Alice Zeniter...) et celle de découvrir des auteurs que je n'ai pas encore lus (Erwan Lahrer, Sigolène Vinson, Sophie Lemp...)

Je vais pouvoir découvrir certains titres en avant première grâce à mes partenariats avec certaines maisons d'édition : Grasset, Actes Sud, Stock, JC Lattès, Héloïse d'Ormesson, Allary Éditions , Quidam Editeur, L'iconoclaste, les Éditions de l'Observatoire, Les Forges de Vulcain et bien entendu Netgalley. Je les en remercie vivement.

Cette liste est bien entendu loin d'être exhaustive et va s'enrichir au fur et à mesure de l'été.
Mes chroniques seront publiées au fur et à mesure des parutions de ces romans à partir du 16 août

mercredi 28 juin 2017

Grand prix des lectrices Elle 2018 - Sélection du jury de septembre

Le Grand Prix des lectrices Elle c'est parti !


Voici les titres des 7 livres sélectionnés pour le jury de septembre, encore de nouvelles idées de lecture... : 

mardi 27 juin 2017

Mon marathon des mots - Toulouse - Juin 2017

MARATHON DES MOTS à Toulouse du 23 au 25 juin 2017


Pour cette 13ème édition où la littérature d'Amérique Centrale et d'Amérique Latine étaient à l'honneur nous étions une joyeuse bande d'amies avec Catherine, Michèle, Annie et Christine et Geneviève pour qui ce marathon était une première.
Quant à moi, c'était ma 12ème participation à ce marathon.... Pour mémoire, mes articles sur mes marathons des années précédentes :  2016, 2015 et 2014

Nous étions logées à 2 pas du Capitole dans un appartement très bien aménagé, très bien situé et surtout CLIMATISE... Merci Annie !!! Une adresse à retenir...

Cette année j'ai fait le choix d'alterner lectures et rencontres, contrairement à l'année dernière où je n'avais pratiquement assisté qu'à des lectures. La canicule a réduit mes ambitions car même munies d'un chapeau, d'un brumisateur et d'un éventail nous avons vraiment souffert !!!

lundi 26 juin 2017

Récapitulatif des prix littéraires du début d'année 2017

De nombreux prix littéraires ont été décernés de janvier à juin, voici un récapitulatif des lauréats.
J'ai lu et aimé la plupart de ces romans, certains ont même été des coups de cœur, certains étaient mes favoris pour ces prix, d'autres non...


Prix du roman France télévision
 

 

 Tropique de la violence de Nathacha Appanah







samedi 24 juin 2017

La femme brouillon d'Amandine Dhée

 

Date de parution : janvier 2017 aux Éditions La Contre Allée
Nombre de pages : 96

Amandine Dhée nous livre ici sa vision de l'aventure de la maternité.

Elle évoque la transformation du corps, "la violence d'être habitée par un autre" qui lui fait penser à un Alien, la propulsion dans un nouveau statut, l'accouchement "Ici le temps s'écoule en doigts et en centimètres" puis l'étape de l'allaitement pas si naturel qu'on le dit, les diktats médicaux matraqués aux jeunes parents...

Puis ce sera le désarroi face à ce petit être, la sensation de ne plus s'appartenir avec ce bébé qui l'aspire complètement, elle qui se retrouve "Le cerveau bardé de post-it", les conversations qui ne tournent qu'autour du bébé et elle qui se retrouve réduite à n'être que maman, la perte du désir...

jeudi 22 juin 2017

Le coeur à l'aiguille de Claire Gondor


Date de parution : mai 2017 aux éditions Buchet-Chastel
Nombre de pages : 94

Voici un premier roman de la sélection des 68 premières fois.

Leïla assemble un ouvrage avec les 56 lettres format post-it qu'elle a reçues de son fiancé Dan parti à 7000 kms pour une mission qui n'est pas précisée, on peut imaginer qu'il est sur un territoire en guerre.
Elle passe ses nuits à coudre ce qu'on comprend rapidement être une robe. Un travail solitaire pour un projet fou qui lui permet de combler le vide. "Un ruban de mots perpétuel,  une bobine de souvenirs qui se déroulerait,  éternelle,  autour de son corps orphelin."

mercredi 21 juin 2017

Sans lui de Catherine Rolland

Date de parution : octobre 2016 aux éditions mon village
Nombre de pages : 184

St Julien, un petit village perdu du Vercors.
Lenaïc et Ethan Sostein sont de vrais jumeaux de 21 ans. Leur relation est fusionnelle et exclusive. Elevés par des parents durs et violents, Lenaic a toujours été le souffre douleur de son père. Deux ans plus tôt leurs parents ont péri dans l'incendie de la ferme familiale. Depuis, Lénaïc qui était présent dans la maison quand le drame s'est produit, s'est replié sur lui même, il n'accepte que la compagnie de son frère et trouve consolation dans la peinture, art dans lequel il excelle.
Par contre Ethan accepte la tragédie et continue sa vie avec l'aide de la psychologue que Lanaïc a refusé de consulter.

mardi 20 juin 2017

L'enfant qui de Jeanne Benameur



Date de parution : mai 2017 chez Actes Sud
Nombre de pages : 128

" Tant que les mères marchent auprès de nous, nous n'avons pas à nous soucier de la route. Nous marchons dans l'innocence de notre propre pas.  Toi, cette innocence, tu l'as perdue très tôt. C'est peut-être cela, un destin. "

Il y a trois personnages dans ce roman : 
Un enfant qui, depuis que sa mère est partie, éprouve le besoin de s'enfuir dans la forêt accompagné d'un chien que personne ne voit, qui n'est là que pour lui. Il va là où sa mère l'amenait, là où il la revoit danser pieds nus, là où il se souvient du tournoiement de sa robe rouge.
Il fuit tout ce qui est trop lourd chez lui, qui l'empêche de vivre et, dans cette forêt où il est en parfaite communion avec la nature et ses bruits, il chante pour se libérer des cris et des silences qui l'entourent dans sa maison, pour fuir ce monde où il ne trouve pas sa place. 

dimanche 18 juin 2017

Jurée du grand Prix des Lectrices de Elle 2018


Je viens d'apprendre que j'ai été sélectionnée pour être jurée du Grand prix des Lectrices de ELLE 2018 ! Une grande première pour moi et une belle aventure qui se profile...

Comment ça marche ?
Le Grand Jury, composé de 120 lectrices, est divisé en 8 jurys de 15 lectrices chacun.
Ce jury se déroule de septembre à avril, et porte sur des titres proposés chaque mois par la rédaction de ELLE, il s'agit de romans, de documents et de romans policiers.

mercredi 14 juin 2017

Plage Sainte-Anne de Joëlle Sancéau


Date de parution : le 9 juin aux éditions du 38
Nombre de pages : 206


La parution de ce roman est un vrai conte de fées...
Joëlle Sanceau, alias Albertine Proust sur le net, a ouvert un blog littéraire Les battements de mon cœur, elle a fait partie du groupe des 68 premières fois l'année dernière, c'est à cette occasion que je l'ai découverte sur son blog et sur Facebook. Joëlle/Albertine participe aux ateliers d'écriture hebdomadaires d'Leiloona du blog Bric à book auxquels participe également Stéphanie Pélerin qui a publié son premier roman l'année dernière (Presque jeune, presque jolie, toujours célibataire), Stéphanie a détecté en lisant un texte de Joëlle tous les ingrédients pour en faire une nouvelle ou un roman...
Joëlle Sancéau, avec son imagination et son humour habituels, relate ici à sa façon, en mêlant réalité et fiction, cette extraordinaire aventure. 

J'ai hésité avant de lire ce roman car il est toujours difficile d'émettre un avis négatif sur un texte écrit par quelqu'un qu'on connait. Je me suis finalement décidée à le lire en me disant que si je n'aimais pas ce récit je ne publierai pas de chronique (ce qui est contraire à ma façon de procéder) et si je publie ma chronique c'est pour dire tout le bien que je pense de ce joli roman.

mardi 13 juin 2017

L'affaire Rosenblatt de Joël Haroche



Date de parution : février 2017 chez Grasset
Nombre de pages : 192

La famille Rosenblatt s'est installée à Dallas au Texas au début des années soixante. Ce sont des juifs d'origine russe partisans de Castro. Leur intégration dans cet état profondément réactionnaire est un souci constant pour Mme Rosenblatt, une darwinienne obsédée par les microbes. Le père Julius, quant à lui est obsédé par les complots, c'est un avocat raté parfois rémunéré en chihuahuas volés par certains de ses clients mexicains. 
C'est donc une famille de bras cassés au sein de laquelle vit Elias, le narrateur de 10 ans. Il est assailli de prémonitions, d'idées morbides et tient un journal intime où il recense la météo des cinq dernières années. Son frère Nathan est un petit génie de huit ans atteint du syndrôme de Gilles de la Tourette, il lance à certains moments imprévisibles des flots de propos orduriers.

Elias, le narrateur, commence son récit le 16 novembre 1963. Il nous parle d'un couple d'amis de ses parents Lee et Marina, un couple aussi marginalisé qu'eux avec qui ils organisent parfois des pique-niques.

dimanche 11 juin 2017

Ecoute-moi bien de Nathalie Rykiel

Date de parution : mai 2017 chez Stock
Nombre de pages : 144

Une fille qui raconte sa mère, voilà un sujet devenu bien banal en littérature. Mais quand la mère s'appelle Sonia Rykiel et quand la fille Nathalie est écrivain, cela donne un très beau récit.
Une fille qui dit "Être ta fille. La grande aventure de ma vie..." et qui va nous dévoiler ici la relation fusionnelle qu'elles ont eue toute leur vie car ces deux-là n'ont pas passé un jour sans démarrer leur journée par un coup de téléphone et seulement 19 marches séparaient leurs deux appartements..."Mon sujet ce n'est pas toi, c'est nous. Nous deux. Ce que tu as fait de moi. Ce que je t'ai laissé faire de moi."

Nathalie nous raconte dans ce livre les débuts de sa mère, l'élément déclencheur, le drame "une sentence qui a déclenché le gong d'une autre vie pour Sonia" qui l'a faite se lancer. C'est le succès immédiat et Sonia devient la Reine du tricot.
Nathalie décrit une femme éminemment libre qui n'écoute que son désir "Ta plus grande intelligence c'était ta liberté"  auprès de qui elle dit avoir tout appris rien qu'en la regardant, une femme qui la fait défiler à 20 ans, un "cadeau empoisonné", un moyen de la garder auprès d'elle le reste de sa vie... Puis Sonia charge sa fille de l'organisation des défilés. Nathalie a travaillé dans la mode alors que cela ne l'intéressait pas particulièrement, un "hasard ombilical" mais elle a tellement aimé faire équipe avec Sonia...

vendredi 9 juin 2017

Haute voltige d'Ingrid Astier

Date de parution : février 2017 chez Gallimard
Nombre de pages : 608

C'est suite à une rencontre avec Ingrid Astier organisée par lecteurs.com aux Quais du Polar à Lyon en avril dernier que j'ai lu ce roman.
Ingrid Astier nous a alors présenté ce roman comme différent de ses précédents et nous a dit avoir un certain amour pour ses personnages même secondaires. C'est une auteure qui connait très bien le milieu de la police, ce qui lui permet d'appuyer son imaginaire sur du concret, de restituer par exemple le langage des flics, des truands... Dans un souhait d'immersion Ingrid Astier a plongé en plein hiver avec la brigade fluviale dont elle est la marraine, a fait de la varappe avec l'anti-gang "Vivre les choses pour pouvoir les transmettre". Elle définit son roman Haute voltige comme un roman pour rêver la ville et dit s'être inspirée d'affaires réelles.
C'est donc une femme très sympathique et surtout passionnée que nous avons pu rencontrer ce jour là. Ce fut une très belle rencontre! (merci Dominique !)

Son récit comprend plusieurs intrigues avec l'attaque à Paris du convoi d'un riche saoudien, une histoire de trafic d'art et l'enquête policière menée par le commandant Stéphan Suarez et ses hommes de la brigade de répression du banditisme, des cambriolages, un homme-araignée, le Gecko, qui escalade les toits de Paris poursuivi par le commissaire qui cherche à le prendre en flagrant délit et Ylana, une jeune femme belle et mystérieuse. Difficile d'en dire plus sur un roman policier pour ne rien dévoiler...

jeudi 8 juin 2017

Leur séparation de Sophie Lemp



Date de parution : 7 septembre 2017 chez Allary Éditions
Nombre de pages : 90

C'est grâce à la masse critique de Babélio que j'ai reçu les épreuves non corrigées de ce récit qui ne paraitra qu'en septembre.

Dans ce récit autobiographique, Sophie Lemp se penche, 28 ans après, sur la façon dont elle a vécu la séparation de ses parents.

Un samedi de janvier 1989 le monde s'écroule pour Sophie alors âgée de 10 ans, ce qu'elle redoutait le plus arrive : ses parents se séparent, elle a espéré jusqu'au bout... C'est la première douleur dont elle se souvient alors qu'elle a pourtant vécu des douleurs, des deuils dans sa famille.

mercredi 7 juin 2017

La baleine thébaïde de Pierre Raufast



Date de parution : janvier 2017 chez Alma
Nombre de pages : 222

Thébaïde : "Lieu sauvage , isolé et paisible, où l'on mène une vie retirée et calme"

Richeville, un jeune homme timide, introverti et idéaliste, veut donner un sens à son travail et à sa vie à l'issue de ses études dans une grande école de commerce. Il n'est pas avide d'argent et de pouvoir comme ses camarades de promotion. C'est ainsi qu'il embarque pour une campagne de 6 mois comme simple matelot pour une expédition scientifique en Alaska sur l'Hirundo, un bateau affrété pour retrouver "la baleine 52" qui chante à une fréquence unique au monde, la mission de l'équipage est de lui injecter une balise GPS pour suivre ses déplacements.
Richeville n'a jamais touché un cordage de sa vie et n'a qu'une vision romanesque de la marine mais il se sent des affinités avec la baleine bleue qui lui semble aussi solitaire que lui, c'est pour lui une sorte de baleine sœur.
Eduardo, le capitaine, Marc, Dimitri et Richeville n'ont rien d'autre à faire que de jouer aux cartes et de discuter en attendant de repérer la baleine avec un sonar. Mais tout ne se passe pas comme prévu...

jeudi 1 juin 2017

Rencontre avec Cécile Coulon - 31 mai 2017

J'ai eu la chance d'assister le 31 mai à une rencontre avec Cécile Coulon à la librairie du tramway à Lyon.
Située dans le quartier de la Part Dieu cette superbe librairie a eu les honneurs de la Grande Librairie il y a quelque temps, c'est un lieu très chaleureux. Magistralement animée par la libraire Charlène Busalli, très pertinente dans ses questions, la rencontre a été passionnante.



Il a bien entendu été question de son dernier roman Trois saisons d'orage (sélectionné sur 7 listes de prix littéraires...), un de mes derniers gros coups de cœur... 


mercredi 31 mai 2017

Bilan de mes lectures de mai 2017

Mon mois de mai a été riche en très belles lectures, les mois se suivent et ne se ressemblent pas...

 




mardi 30 mai 2017

Comment Baptiste est mort d'Alain Blottière

Date de parution : avril 2016 chez Gallimard
Nombre de pages : 208

Prix Décembre 2016 - Prix Giono 2016

Cela fait plusieurs mois que j'avais envie de lire ce roman sur l'embrigadement mais j'ai voulu attendre d'avoir "digéré" le fabuleux roman de Pascal Manoukian sur le même thème Ce que tient ta main droite t'appartient.

Baptiste, 14 ans, est enlevé dans le désert par un groupe de djihadistes avec ses parents et ses deux petits frères. Libéré au bout de quelques semaines alors qu'on ne sait pas ce qu'est devenu le reste de sa famille, il est soumis à un débriefing pour retrouver ses ravisseurs et l'aider à se reconstruire. 

lundi 29 mai 2017

Père inconnu de Patrick Denys

 


Date de parution : avril 2017 chez Grasset
Nombre de pages : 240

Premier roman de Patrick Denys ce récit autobiographique raconte l'histoire de Paul qui n'a jamais su qui était son père. Paul découvre dans les années 1970 ce qui lui avait toujours été caché. En 1940, sa mère Dorine a eu un coup de foudre pour Ludovic, un curé d'une paroisse bretonne. Il est le fruit de ces amours interdites.

Dorine était une jeune femme très indépendante. Après deux mariages sans amour, alors que François son deuxième mari est mobilisé, elle trouve l'amour auprès de Ludovic, un capitaine qu'elle héberge.  Mais Ludovic est en fait un capitaine de réserve, dans la vie civile il est prêtre recteur d'une paroisse bretonne, c'est également un combattant de l'ombre dans la résistance.

samedi 27 mai 2017

Un clafoutis aux tomates cerises de Véronique De Bure

 
Date de parution : février 2017 chez Flammarion
Nombre de pages : 384

Ce roman est le journal intime que Jeanne, 90 ans, tient pendant un an du premier jour du printemps au dernier jour de l'hiver.

Jeanne vit à la campagne dans un petit village près de Vichy. Parisienne, elle y a suivi son mari René qui était assureur et a vécu une cohabitation difficile avec sa belle-mère. Veuve depuis de nombreuses années, c'est une femme encore dynamique qui  conduit sa voiture pour aller rejoindre ses amies pour des tournois de bridge ou des parties de scrabble arrosés d'un petit verre de blanc... Elle ne s'ennuie jamais entre sa promenade quotidienne, son jardinage, ses mots croisés, ses livres, ses amies... Elle a une amie, Gilberte, avec qui elle partage tout et en particulier un verre de bon blanc après la messe.

Jeanne nous fait part de ses pensées, de ses observations, elle évoque la drôlerie de son couple de voisins Fernand et Marcelle, sa fierté devant son potager et ses massifs de fleurs, son petit monde d'amies qui disparaissent tour à tour, son inquiétude pour son amie qu'elle surveille car elle semble commencer à perdre la tête, les visites de ses enfants et petits enfants, "son collier qui sonne" et son portable  que ses enfants lui demandent d'avoir en permanence sur elle...

jeudi 25 mai 2017

Mon ciel et ma terre d'Aure Atika


 
Date de parution : février 2017 chez Fayard
Nombre de pages : 208

L'actrice Aura Atika raconte ici son enfance auprès de sa mère Ode. Sa mère est une femme junkie très border-line, Aure vit seule avec elle car elle est née de père inconnu. Elle est souvent livrée à elle-même car sa mère très bohème fait beaucoup la fête, Ode est une femme immature que sa fille doit souvent épauler ou consoler de ses chagrins d'amour. 
Aure Atika nous décrit un quotidien malsain où elle est souvent seule, une enfance difficile auprès d'une mère imprévisible.

Malgré tous les défauts d'Ode, Aure Atika éprouve un amour inconditionnel pour sa mère avec qui elle a développé une relation fusionnelle. Cela transpire à travers ses lignes.

J'ai été déçue par ce livre que j'ai lu car il fait partie de la sélection des 68 premières fois. J'ai trouvé l'écriture assez plate pour ne pas dire mièvre. C'est un témoignage intime qui semble sincère sur une relation mère-fille particulière. Cependant Aure Atika n'a pas réussi à m'émouvoir, son récit manque de consistance pour moi. C'est un livre qui ne va certainement pas me laisser beaucoup de traces.


L'auteure


Aure Atika est comédienne, scénariste et réalisatrice. Elle oscille entre films d’auteur (Jacques Audiard, Abdellatif Kechiche, ou Stéphane Brizé) et productions grand public (La Vérité si je mens, ou OSS 117).  
"Mon ciel et ma terre" est son premier roman.





15ème lecture parmi les quinze premiers romans de la sélection rentrée d'hiver des 68 premières fois
 


44ème contribution au Challenge Rentrée Hiver 2017 organisé par Laure de MicMelo