mardi 31 janvier 2017

Bilan de mes lectures de janvier 2017

En janvier j'ai lu 4 romans de la rentrée littéraire de janvier et j'ai déjà eu 3 coups de cœur...
J'ai réussi à sortir un livre de ma Pal
Des lectures qui m'ont fait voyager de la Tchécoslovaquie au Rwanda en passant par la Syrie, la Grèce et le Brésil.   





lundi 30 janvier 2017

Les derniers jours de Stéfan Zweig de Laurent Seksik

 

Date de parution : 2010 chez Flammarion
Nombre de pages : 185

Ce roman relate les 6 derniers mois de la vie de Stefan Zweig et de sa seconde femme avant leur double suicide le dimanche 22 février 1942.

En septembre 1941, l'écrivain arrive à Petropolis au Brésil. Il a quitté l'Autriche dès 1934, fuyant le régime nazi, son exil l'a mené de l'Angleterre aux Etats Unis pour finir au Brésil. 
Il est accompagné de sa femme Lotte, son ancienne secrétaire de 25 ans sa cadette, épousée deux ans plus tôt.

dimanche 29 janvier 2017

Ne parle pas aux inconnus de Sandra Reinflet




Date de parution : janvier 2017 chez J.C. Lattès
Nombre de pages : 383

"Se construire seule, ni contre, ni comme"

Camille est une jeune fille mal dans sa peau, elle n'a aucun ami. Elle vit à Thionville dans un quartier populaire triste, ses parents mènent une vie qu'elle juge étriquée et minable, ils rêvent d'ascenseur social pour leurs deux filles et ne comprennent pas le désir de Camille d'écrire et de dessiner des BD, ce n'est qu'un faux métier pour eux. Camille vit sa vie de famille comme un enfermement, une vie d'ennui, d'interdits et de peurs, ses parents lui ressassent la peur des inconnus, les préjugés contre les étrangers. Sa vie est rythmée par les "ne pas" de ses parents.

Lors de son entrée au lycée, Camille remarque d'emblée Eva car elle est différente des autres alors que la norme qui prévaut parmi ces adolescents c'est d'être "pareils". Eva est complètement son opposé, elle adopte un look de punk et brille par son assurance. Eva se fait expulser du lycée car son mini-short, son crâne à moitié rasé et ses provocations ne sont pas du goût du directeur...C'est une fille libre élevée par des parents ouverts et cultivés, imprégnée des idées féministes de sa mère, elle est "insaisissable, impertinente, insoumise."

samedi 28 janvier 2017

La vitesse sur la peau de Fanny Chiarello


Date de parution : septembre 2016 aux éditions du Rouergue
Nombre de pages : 170

Dans ce récit, Elina, 14 ans, s'adresse à sa mère décédée dans un accident de la circulation alors qu'elle circulait à vélo. 

Après la mort de sa mère Elina  ne veut pas parler, elle a perdu tout intérêt à la vie et trouve refuge dans le silence végétal du jardin des plantes où elle se réfugie tous les jours en sortant du collège. Elle dépérit en silence sans pouvoir verser une larme pendant un an. Les efforts de son père, de la compagne de son père et de sa grand-mère adorée n'y peuvent rien. Elle ne s'accorde pas le droit de sourire, de rire comme elle le faisait avec sa mère dont elle était très complice.

jeudi 12 janvier 2017

Grand prix RTL-Lire 2017 - Deuxième sélection

RTL et Lire avaient révélé en décembre la première sélection de leur Grand Prix. 10 romans français de la rentrée d'hiver avaient été retenus.

Le 12 janvier, le jury a choisi les 5 ouvrages finalistes qui seront soumis au vote de 100 lecteurs dans les 20 librairies partenaires du Prix. 
Le lauréat du Grand Prix RTL Lire 2017 sera connu en mars prochain.

  • Une femme au téléphone de Carole Fives (Gallimard-L'Arbalète)
  • Sous le compost de Nicolas Maleski (Fleuve)
  • Le cas Malaussène de Daniel Pennac (Gallimard)
  • Tout ce dont on rêvait de François Roux (Albin Michel)
  • Article 353 du code pénal de Tanguy Viel (Minuit)

Créé en 1992, le prix a récompensé entre autres Anna Gavalda, Philippe Besson, Olivier Adam, Maylis de Kerangal pour Réparer les vivants et en 2016 Olivier Bourdeaut pour En attendant Bojangles.

mercredi 11 janvier 2017

L'enfant qui mesurait le monde de Metin Arditi


Date de parution : août 2016 chez Grasset
Nombre de pages : 304

L'histoire se déroule de nos jours sur une île grecque imaginaire. 

Eliot, architecte à New York, apprend que sa fille, étudiante qui menait des recherches sur les théâtres antiques à Kalamaki, une île grecque, vient d'être retrouvée morte à la suite d'un accident. Il décide de tout abandonner, de fermer son cabinet et de rester sur cette île pour y faire des recherches sur le Nombre d'Or.

Nous le retrouvons 12 ans plus tard alors qu'il propose de s'occuper de Yannis un jeune garçon né le jour où sa fille mourait. Yannis est autiste, sa mère Maraki pratique la pêche ancestrale à la palangre la nuit et a besoin de quelqu'un pour surveiller son fils pendant son travail. C'est une femme prématurément usée par l'état de son fils, par son divorce et par son métier particulièrement éprouvant. 

lundi 9 janvier 2017

Où la lumière s'effondre de Guillaume Sire


Date de parution : août 2016 chez PLON
Nombre de pages :  212

Internet est au centre de ce roman

Paul et Robin sont deux jeunes amis français, des petits génies qui ont commencé à programmer très jeunes. 
Le 11 septembre 2001 ils réalisent que grâce à Internet la guerre est vécue en direct et en temps réel "Les gens du monde entier se trouvaient au même endroit au même moment."
Tout naturellement ils émigrent pour les Etats-Unis pour leurs masters et intègrent la Silicon Valley où ils contribuent au développement d'Internet et bâtissent un empire.
Robin, un brin cynique, n'a aucun état d'âme alors que Paul réalise que le monstre qu'ils ont engendré est une énorme machine à contrôler, surveiller et abrutir. 

Paul monte alors une opération secrète nommée Pandora pour laquelle il réunit 10000 hommes  avec pour projet de détruire Internet qu'il considère comme le pire fléau de l'humanité. Robin refuse de s'associer à ce projet.
" Internet est devenu grâce à nous un miroir qui renvoie ce que vous lui montrez 
et vous dit ce que vous pensez en confirmant ce que vous croyez."

samedi 7 janvier 2017

J'ai longtemps eu peur de la nuit de Yasmine Ghata


Date de parution : août 2016 chez Robert Laffont
Nombre de pages : 155

Le génocide du Rwanda a souvent été traité ces dernières années nous offrant d'excellents livres  comme Petit pays de Gaël Faye ou Un papa de sang de Jean Harzfeld paru en 2015. 

Petit pays a bénéficié d'une large couverture médiatique ces derniers mois et il est dommage qu'on ait beaucoup moins parlé de celui de Yasmine Ghata "J'ai longtemps eu peur de la nuit" qui aborde le même sujet mais sous un angle différent. 

Suzanne anime un atelier d'écriture avec de jeunes collégiens, elle demande à ses élèves d'apporter en cours un objet de famille pour illustrer leur vie personnelle et intime.
Arsène apporte la photographie du seul objet qui lui reste : une valise. Arsène est un orphelin rwandais réfugié en France et adopté par un couple français, seul survivant de son village tutsi.

S'ensuivent des séances entre Arsène et Suzanne au cours desquelles le jeune garçon raconte à Suzanne son histoire qu'il ne parvient pas à écrire lui même, des séances pour dire l'indicible, décrire l'impensable. Avec une infinie patience Suzanne va écouter et tenter de restituer ce qu'a vécu Arsène.

vendredi 6 janvier 2017

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar d'Antoine Choplin


Date de parution : 6 janvier 2017 aux Editions de la Fosse aux Ours 
Nombre de pages : 217

Une belle histoire d'engagement et d'amitié

Le roman s'ouvre sur l'arrivée au pouvoir de Vaclav Havel en 1989 comme président de la république fédérale tchèque, cérémonie à laquelle assiste Tomas. Le récit va retracer le chemin parcouru par les deux hommes sur le chemin de l'engagement et de l'amitié.

Tomas Kusar est un jeune cheminot, garde barrière à Trutnov, petite ville tchèque. C'est un taiseux, un solitaire timide qui prend plaisir à regarder passer les trains et à photographier les oiseaux et les écorces des arbres de la forêt environnante.

Sa route croise pour la première fois Vaclav Havel lorsqu'une troupe de théâtre vient jouer une pièce dans la gare où il travaille, la troupe est chahutée par ses collègues mais le jeune homme rencontre à la fin de la représentation celui qui a écrit la pièce : Vaclav Havel
Cinq ans plus tard, Vaclav arrive travailler dans une brasserie de Trutnov et Tomas et Vaclav prennent l'habitude de se retrouver quotidiennement pour jouer aux échecs  dans la brasserie en buvant de la bière.
Nous sommes dans une Tchécoslovaquie où les habitants ont appris à vivre avec la présence de la police qui peut s'immiscer dans leur vie à tout moment, un pays où la délation sévit violemment. Vaclav est un intellectuel dissident opposant au régime communiste. Il se sait surveillé par la police mais il  fait circuler des textes d'auteurs interdits de publication et poste avec ses amis des exemplaires de la charte qu'il a écrite pour la défense des droits de l'homme.

jeudi 5 janvier 2017

Ce que tient ta main droite t'appartient de Pascal Manoukian



Date de parution : 5 janvier 2017 aux Éditions Don Quichotte
Nombre de pages : 285

Voyage au pays de l'embrigadement

Premier coup de coeur de l'année! Et je suis ravie que ce soit pour Pascal Manoulian, auteur que j'ai découvert avec son inoubliable Les échoués.

Charlotte fête sa grossesse avec ses deux amies d'enfance à la terrasse d'un café parisien où doit la rejoindre Karim lorsqu'elle est victime d'un attentat qui fait 18 morts et 42 blessés.
Pascal Manoukian nous plonge dès le début de son roman dans l'insoutenable avec un réalisme hors du commun.

mardi 3 janvier 2017

La suture de Sophie Daull


Date de parution : août 2016 chez Philippe Rey
Nombre de pages : 198

Suite au décès de sa fille Camille dont elle nous livrait le récit dans son magnifique et bouleversant  premier roman Camille, mon envolée  Sophie Daull a ressenti le besoin de revenir sur le passé méconnu de sa propre mère Nicole assassinée trente ans plus tôt. 

Elle souhaite faire le lien entre elles, coudre une suture entre elles.  La découverte d'une boite à chaussures remplie de souvenirs et de photos sera le déclencheur de cette belle démarche. Ce livre est donc une enquête autobiographique.

lundi 2 janvier 2017

Je lis... donc je suis

Noukette a relancé ce tag bien sympathique dont j'aime bien l'idée. 
Le principe est simple : Répondre aux questions posées en donnant comme réponse le titre d’un livre lu dans l'année écoulée. 
Mon "profil" selon mes lectures 2015 est ici

Et maintenant voici mes résultats selon mes lectures 2016


Décris toi…

Comment te sens tu ?

Décris où tu vis actuellement…

Si tu pouvais aller où tu veux, où irais tu ? 
Ton moyen de transport préféré ?
Ton/ta meilleur(e) ami(e) est…
Toi et tes amis vous êtes…
Comment est le temps ?

Quel est ton moment préféré de la journée ?
Qu’est la vie pour toi ?

Ta peur ?

Quel est le conseil que tu as à donner ?

La pensée du jour…

Comment aimerais tu mourir ?
Les conditions actuelles de ton âme ?
Ton rêve ?

Alors, à qui le tour ?


dimanche 1 janvier 2017

Danser au bord de l'abîme de Grégoire Delacourt



Date de parution : décembre 2016 aux Éditions Lattes
Nombre de pages : 320


Emma et Olivier, la quarantaine,  sont mariés et ont 3 enfants, ils donnent l'apparence d'une famille heureuse mais Emma souffre de la routine installée dans son couple "aimer est épuisant, et avec Olivier je n'étais pas épuisée.". Sa vie va basculer lorsqu'elle va flasher sur un homme dans une brasserie, un homme d'un "genre qui fait tout quitter à une femme." Elle est emportée par un irrésistible désir, terriblement troublée par la bouche de cet homme. "Je ne voulais pas d'un amant. Je voulais un vertige."

C'est donc l'histoire d'un homme marié qui rencontre une femme mariée, l'histoire de deux êtres qui vont accomplir un acte fou complètement déraisonnable et voir leurs vies basculer car ils quittent tout sur un coup de tête, époux, épouse, enfants et travail pour vivre ensemble.