jeudi 16 février 2017

Vie de ma voisine de Geneviève Brisac


Date de parution : janvier  2017 chez Grasset
Nombre de pages :180


Geneviève Brisac nous raconte ici la vie de sa voisine. Suite à un déménagement, elle a rencontré cette voisine, "Eugénie, dite Jenny, dite Nini", institutrice de classe préparatoire, née en 1925. Jenny l'aborde un jour pour lui parler de Charlotte Delbo car elle a entendu Geneviève Brisac parler de cette résistante dans une émission. 
Réunies par l'amour des livres, très vite Geneviève Brisac et Jenny se lient d'amitié. Peu à peu Jenny va lui confier son histoire et Geneviève Brisac va écouter, questionner et accompagner, "elle réinvente le plus loyalement possible la vie de Jenny"

Dans le récit leurs voix se fondent, " les temporalités et les topographies" se mêlent, aboutissant à un  texte serré, haché.

Les parents de Jenny étaient des émigrés juifs polonais, militants politiques. Son père l'emmenait en manifestation alors qu'elle n'avait que 9 ans, avec ses parents elle a vu arriver les mesures anti-juives en 1936.
Leur vie bascule le 16 juillet 1942 lorsqu'un ancien voisin policier frappe à leur porte et les arrête. C'est la rafle du Vel d'Hiv...

Les enfants français sont autorisés à quitter le lieu de regroupement, or Jenny et son frère sont devenus français par déclaration à leur naissance. Leurs parents, contrairement à la plupart des autres parents, font le choix d'indiquer que leurs enfants sont français pour qu'ils échappent à la déportation. 

Commencent alors ce qu'appelle Jenny les deux heures les plus importantes de sa vie au cours desquelles sa mère lui transmet ce qu'une mère se doit de transmettre à sa fille pour l'armer pour la vie. 
Nul besoin d'indiquer que ce passage est fabuleux et vaut à lui seul la lecture de ce roman. La mère de Jenny va lui expliquer tout ce qu'une femme doit savoir pour être libre et indépendante, elle va lui expliquer l'amour, la contraception, l'avortement, le divorce..., elle va lui donner son alliance, sa montre...
Jenny se remplit alors de la force que ses parents lui transmettent à ce moment là, c'est d'autant plus émouvant que ses parents ont une vision claire de ce qui les attend.

Jenny et son frère vont ensuite être livrés à eux-mêmes en proie à la faim et à la peur. Le lien avec leurs parents va passer par des lettres où chacun, à coup de mensonges, tente de rassurer l'autre jusqu'à la dernière lettre que Jenny reçoit, un petit bout de papier où son père a écrit cette magnifique phrase "Vivez, espérez.". Elle reçoit ce message un an après que son père l'ait glissé à l'extérieur du train qui l'emportait vers la mort. Un cheminot l'a récupéré et posté.

Après ces années de survie, ce sera l'engagement politique à gauche, la guerre d'Algérie et Mai 68. 

Geneviève Brisac dresse le magnifique portrait d'une femme qui ne manifeste aucune haine et qui aura toute sa vie la passion de la transmission. Une femme pleine d’énergie, de curiosité et d'amour de la vie qui ne renoncera jamais à ses convictions et à ses idéaux. J'ai trouvé ce court récit très sobre et dense.


Eva a eu un coup de cœur pour ce roman

Merci à NetGalley et aux éditions Grasset pour cette lecture.







Citations
"Je peine à m'enraciner. Je détourne le regard du passé qui se fait poussière, mais quoi regarder alors ? Convoquant ceux qui sont morts ou celles que l'on ne verra plus, les déménagements ont la violence des deuils."

" Les livres sont les meilleures armes de la liberté et la liberté s'apprend. "

" Je ne suis personne, pourquoi parler de moi, et pourtant nous parlons d'elle. De la rafle du Vel' d'Hiv', à laquelle elle a échappé, c'était le 16 juillet 1942."


12ème contribution au Challenge Rentrée Hiver 2017 organisé par Laure de MicMelo
 










8 commentaires:

  1. Malgré vos beaux avis je ne suis pas certaine de me lancer... à tort sûrement...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as une raison particulière?
      Il est très vite lu tu sais...

      Supprimer
  2. Ohlala tu deviens vraiment irrésistible j'❤️

    RépondreSupprimer
  3. Un des plus beaux livres que j'aie lus cette année!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai noté ton enthousiasme, pour ma part j'ai beaucoup aimé sans être toutefois aussi enthousiasmée que toi...

      Supprimer
  4. Beaucoup d'avis très positifs sur ce livre, ça me donne envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les avis sont globalement très positifs et même, pour certains, plus positifs que le mien car je ne suis pas allée jusqu'au coup de coeur.

      Supprimer