mercredi 1 mars 2017

Coeur-naufrage de Delphine Bertholon

 

Date de parution : 1 mars 2017 aux éditions J.C. Lattès
Nombre de pages :  304

" Certains jours, je m'attends des heures et ne me rejoins jamais; je me pose un lapin, traître de moi-même."

De Delphine Bertholon, je n'avais lu jusqu'à présent que son inoubliable "Les corps inutiles", je me suis donc précipitée sur son nouveau roman et j'ai même eu la chance de le lire en avant-première !

Lyla, 34 ans, célibataire, se définit comme inerte et routinière, "tranquillement malheureuse." Elle est traductrice d'écrivains britanniques et ainsi "vit et écrit par procuration", c'est une femme de l'ombre.
Un jour, elle reçoit un message de Joris qu'elle a aimé lorsqu'elle avait 16 ans. Revenu vider la maison de son père décédé, Joris a découvert une lettre... 

Grâce à des flash - back savamment distillés, on découvre que durant l'été 1998, en vacances dans une station balnéaire près de Bordeaux, Lyla a rencontré Joris un jeune surfeur. Ils ont vécu une histoire d'amour mais Lyla a découvert qu'elle était enceinte quelques mois après, trop tard pour subir un avortement. Elle a choisi de poursuivre sa grossesse et a accouché en secret sous X mais était-ce vraiment un choix? Depuis elle porte ce secret, ce poids, ce manque et une énorme culpabilité... Depuis elle donne le change "Toute ma vie d'adulte, j'avais fait diversion", "Le sentiment d'avoir pris la bonne décision ne rend pas le présent plus facile."
Joris, quant à lui, n'en a rien su à l'époque...

Delphine Bertholon nous dépeint des personnages formidablement attachants, des êtres cassés et torturés. Lyla est habitée par une haine pour sa mère "habituée à obéir,  à faire plaisir, à incarner les fantasmes de ma mère". Une mère monstrueuse, manipulatrice et narcissique mariée à un homme faible et cocu. Joris, dont la mère est décédée trop tôt, est habité par une haine pour son père, un père désespéré qui " l'a déconstruit ".
Cela a été la rencontre de deux jeunes qui se sont construits dans la haine de leur parent. Des jeunes qui ont rapidement partagé leur passion pour le poète et romancier américain Bukowski chez qui ils retrouvent leurs propres fêlures.
" J'étais fracassé, je lui faisais peur.  
Elle était fissurée, elle voulait avoir peur. 
Nous étions deux paumés en puissance, 
deux enfants uniques aux parents défaillants."

Delphine Bertholon fait alterner les voix de Lyla et de Joris, le présent et le passé. On découvre peu à peu l'adolescence et l'enfance de Lyla et de Joris, leurs blessures d'enfance, on comprend le pourquoi de la haine que chacun voue à son parent, je préfère ne pas en dire plus pour laisser le plaisir de la découverte...

17 ans plus tard, Lyla et Joris se revoient et Joris, marié, père d'une petite Violette de 16 mois, découvre ce qu'il n'a pas su à l'époque. Comment va-t-il réagir à ce retour du passé? 

Bouleversant !
Je n'ai pas pu lâcher ce roman que j'ai lu souvent le cœur serré. La psychologie des personnages, leurs sentiments sont formidablement bien analysés, les mots sont justes et la plume est magnifique. Delphine Bertholon analyse à merveille le drame de l'accouchement sous X, la culpabilité et la détresse engendrées. Elle décrit la façon dont Lyla s'est éteinte après ce choix qui n'en était pas un et pose des mots justes et sobres sur un sujet douloureux.
Le roman est construit d'une façon très habile, la manière dont Delphine Bertholon déroule l'histoire entretient un vrai suspense.
Bref un énorme coup de cœur pour moi !

Ce roman fait partie de la deuxième sélection du Prix des libraires 2017

Merci à NetGalley et aux éditions J.C. Lattès pour cette lecture.







Citations 
" La routine, je m'en rends compte aujourd'hui, est ce qui nous reste lorsqu'on a tout perdu."

" Je ne rencontre jamais les auteurs que je traduis et, à vrai dire, je n'en ressens pas le besoin. J'aime l'image poétique de nos ombres superposées, en léger décalage, de part et d'autre du monde."

" La mémoire trafique les images bien mieux que le cinéma."

" On n'abandonne pas les êtres vivants sans conséquence."

" Les pères sont pareils aux oiseaux : ils migrent. Mais comment simplement exister, quand on n'a pas de mère? "

" Mon père est mort et, chaque matin, ma fille me ressuscite."

" Je voudrais que la vie soit une ardoise magique"


L'auteure

Née à Lyon en 1976, elle a fait des études de lettres (hypokhâgne, khâgne, licence et maîtrise).
Elle vit à Paris où elle est scénariste.

Coeur-naufrage est son huitième roman.







Lu du même auteur 



pour accéder à ma chronique cliquer ici 








1me contribution au Challenge Rentrée Hiver 2017 organisé par Laure de MicMelo
 








8 commentaires:

  1. Il a tout pour me plaire celui là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lui prédis un beau succès à ce merveilleux roman !

      Supprimer
  2. J'ai tout lu de cette auteure (même celui qui se passait dans des cabines d'essayages), à part son avant-dernier. Je sens que ce sujet pourrait me plaire bien plus que tous les autres qu'elle a traités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais approfondir ma connaissance de cette auteure, c'est son huitième roman et je n'en ai lu que deux... J'aime beaucoup sa sensibilité et l'émotion qui se dégage de ses écrits. Celui-ci est vraiment très très très bien !!!

      Supprimer
  3. que de coups de coeur pour toi en ce moment ! je n'ai pas encore lu cette auteure, mais ton avis positif sur ses deux derniers romans donne vraiment envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'encourage vraiment à la découvrir, ses livres sont d'une grande sensibilité et les sujets abordés sont toujours très forts. Il est très difficile de quitter ses personnages...

      Supprimer
  4. Je rejoins tout à fait ton avis! Un livre à découvrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu ton billet, on se rejoint complètement...
      Quelle auteure !

      Supprimer