vendredi 28 avril 2017

Les indésirables de Diane Ducret


Date de parution : mars 2017 chez Flammarion
Nombre de pages : 320

C'est grâce au Club des Explorateurs de Lecteurs.com et à la proposition d'Annie que j'ai eu la chance de lire ce roman. Inscrite avec Annie pour cette aventure sans savoir quel livre nous allions recevoir, j'ai été ravie en ouvrant le paquet de voir qu'il s'agissait du dernier roman de Diane Ducret, une auteure que je rêvais de découvrir pour avoir beaucoup entendu parler de son best-seller "Femmes de dictateurs".

Diane Ducret est historienne et nous raconte ici un pan de notre histoire à proprement parler incroyable dont je n'avais jamais entendu parler.
En mai 1940, avant même la création du gouvernement de Vichy, le gouvernement français organise à Paris une rafle de 5000 femmes, comme un triste prélude à ce qui se passera deux ans plus tard en juillet 42...
Un avis à la population du 12 mai 1940 annonce que les femmes célibataires et mariées sans enfant doivent rejoindre le Vélodrome d'Hiver le 15 mai 1940. Cette injonction concerne les immigrées d'origine allemande qui ont fui l'Allemagne nazie en 1933 pour trouver refuge à Paris, ce sont des juives ou des opposantes au régime nazi. Ces femmes perçues comme un danger pour la France deviennent tout d'un coup des indésirables et sont regroupées au Vélodrome d’Hiver avant d'êtres internées au camp de Gurs dans les Pyrénées-Atlantiques.
Nous allons suivre le destin de deux jeunes femmes Lise et Eva. Lise est une jeune juive qui a fui Berlin avec sa mère Frieda quand les persécutions contre les juifs ont commencé. Eva est une brillante pianiste qui a fui Munich et sa famille partisane d'Hitler. Lise et Eva vont très vite se lier d'amitié et se soutenir dans cette épouvantable épreuve.


A travers leur histoire, Diane Ducret nous décrit les conditions de la rafle et du rassemblement dans le stade, la peur, la faim, le froid, la promiscuité et les brimades pendant la dizaine de jours où elles sont parquées au Vel'd'hiv. Puis c'est le départ dans un wagon à bestiaux pour le camp de Gurs qui abrite dans une autre partie du camp 20 000 hommes "indésirables", des espagnols qui ont combattu Franco. Les conditions de vie dans ce camp y seront aussi terribles.

De nombreuses artistes et des intellectuelles sont internées à Gurs, la vie dans le camp en sera fortement influencée car certaines femmes vont résister ou simplement survivre en chantant ou en jouant du Shakespeare. L'art pour ne pas sombrer, quelle magnifique image ! 

J'ai été bouleversée par cette belle histoire d'amitié et de solidarité entre Lise et Eva qui vont se soutenir dans l'épreuve, j'ai lu ce roman d'une traite le cœur serré. Diane Ducret a eu l'idée originale de  ponctuer ses chapitres avec des paroles de chansons typiques des années 30-40 qu'elle a inventées, elle allège ainsi la lecture de ce roman au sujet particulièrement grave.

Ce roman basé sur des faits historiques est très documenté, l'auteure y mêle des personnages inventés  et des personnages qui ont existé comme l'infirmière du camp de Gurs Elsbeth Kasser et le commandant Davergne, chef du camp à qui elle rend hommage. 
J'ai énormément aimé ce livre qui constitue un vibrant hommage à toutes ces femmes qui ont refusé de se soumettre, nous y découvrons des portraits de femmes extrêmement courageuses.
Ce pan de notre histoire est malheureusement peu connu et il est important de se souvenir que la France d'avant Vichy a été capable d'une telle atrocité. Un sujet grave qui trouve hélas écho dans l'actualité avec la situation des millions de réfugiés à travers le monde, malheureusement trop souvent stigmatisés. Un grand merci à Diane Ducret de nous rappeler ce triste épisode de notre Histoire.

Gros coup de cœur pour ce roman ! 

Merci à Annie, Dominique et lecteurs.com pour cette lecture. L'article sur lecteurs.com est ici


L'auteure
Diane Ducret, née en 1982, est romancière et essayiste. Normalienne, historienne, philosophe et journaliste, Diane Ducret a animé le Forum de l’histoire sur la chaîne Histoire, et réalisé des documentaires pour l’émission "Des Racines et des ailes".

En 2011, elle sort son premier livre, "Femmes de Dictateur", best-seller en France et traduit dans vingt-cinq langues. Un second tome paraît en 2012. En 2013, elle publie "Corpus Equi", prix du premier roman à La Forêt des livres, coup de cœur de l'émission Le Masque et la Plume, un roman autobiographique véritable ode au cheval et à la liberté. Elle sort en  2014 un essai sur le sexe féminin, "La Chair interdite" et "Lady Scarface" en 2015 qui raconte les destins croisés de femmes de gangster de la pègre américaine.

36ème contribution au Challenge Rentrée Hiver 2017 organisé par Laure de MicMelo
 









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire