jeudi 10 août 2017

Grand prix des lectrices Elle 2018 - Choix du jury de septembre

Le Grand Prix des lectrices Elle, suite !


Voici les titres des 3 livres sélectionnés par le jury de septembre:

Romans : "Summer" de Monica Sabolo aux éditions Lattès 


Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image  : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs  ?
Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences.
Comment vit-on avec les fantômes  ? Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.



 

Documents "La tête et le cou" de Maureen Demidoff aux éditions Syrtes

Trois générations de femmes russes parlent à bâtons rompus, se confient et racontent leur pays…
En toile de fond de leurs récits de vies ordinaires, c’est l’histoire de la Russie qui défile : l’immense Union soviétique, le chaos libéral des années 1990 et la Russie de Poutine.
Plus concrètement, elles parlent de petites filles, de femmes et de grands-mères qui ont vécu dans différentes Russies. Et au-delà, ce sont des hommes dont elles parlent le plus, et le regard qu’elles posent sur eux, que ce soit un mari, un père, est révélateur et sans appel. Pour citer l’une d’elles : « L’homme est la tête, et la femme est le cou, la tête ne bouge que grâce au cou qui la commande. »
Voici des portraits intimes qui révèlent des héroïnes aux vies bigarrées mais qui se ressemblent : des femmes fortes, battantes, féminines et maternelles, qui s’opposent tristement à un modèle masculin souvent trop dégradé à leurs yeux… Le mot « Amour » n’apparaissant nulle part… Leur donner la parole a semblé important à l’auteur, à cause de la place prégnante de la femme en Russie, pilier autant de la famille que de la société, et surtout parce qu’elles n’ont jamais été entendues.
Maureen Demidoff a vécu à l’étranger plus de dix ans dont huit ans à Moscou où elle y a rencontré des femmes de tous milieux et horizons. Avec ce livre, elle a voulu comprendre comment trois générations d’individus peuvent aujourd’hui vivre ensemble en ayant vécu dans « trois Russies différentes », avec des idéologies et des valeurs opposées, sans se douter que le thème du vivre ensemble serait élargi à la relation complexe entre les hommes et les femmes de Russie.


Policiers"Inavouable" de Zygmunt Miloszewski aux éditions Fleuve





Pendant la Seconde Guerre mondiale, une peinture est volée dans le musée de Cracovie. De nos jours, à Varsovie, le gouvernement envoie une équipe de quatre personnes pour la récupérer. Ils vont aux Etats-Unis, sur l'île Sainte-Catherine, en Suède et ailleurs. Ils découvrent des secrets dont la divulgation pourrait nuire aux grandes puissances mondiales.










Je vais recevoir très prochainement ces trois livres. J'ai déjà lu en numérique le roman "Summer" et... je ne l'ai pas aimé du tout !
J'espère me régaler avec le document et le policier qui vont me faire voyager de la Russie à la Pologne.
Je publierai mes chroniques au fur et à mesure de mes lectures et des parutions des ouvrages.

8 commentaires:

  1. La sélection me convient bien. L'essentiel était d'éviter à tout prix le Darrieussecq

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu que ce n'était pas ton auteure chouchou ! Pour ma part je ne la connais pas bien, je n'ai lu que "Etre ici est une splendeur" que j'ai beaucoup aimé...
      Bonnes lectures (hâte d'avoir ton avis sur le fameux Summer...)

      Supprimer
  2. Très contente de te voir de retour sur ton blog. Hâte de lire ta chronique sur le second livre dont le sujet me plaît et qui m'attire plus que le policier, ce genre n'ayant jamais eu ma préférence. J'ai lu Summer en revanche et contrairement à toi, j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman.Je comprends toutefois qu'il puisse être clivant. À bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le blog est en sommeil comme tu as pu le constater pour cause de lectures de la rentrée littéraire mais attention à l'avalanche de chroniques à partir du 17 !
      Je suis ravie que la tête et le cou ait été sélectionné, il a l'air tres bien. Quant au policier, je suis un peu comme toi, j'en lis très peu mais le Grand Prix Elle va peut-être me faire changer d'avis...
      Je reconnais des qualités à Summer mais il y a tant de choses qui ne m'ont pas plu que...

      Supprimer
  3. Quand j'ai participé au Grand Prix des Lectrices de ELLE en 2015, j'ai apprécié l'offre de documents et de policiers, 2 genres moins présents dans mes lectures et qui m'ont valu de belles surprises...
    Le polar polonais a l'air intéressant, il me semble avoir lu des belles choses sur son précédent... Bonnes lectures à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicole !
      Je suis ravie de participer à ce prix pour son offre en documents et policiers car je n'en lis que très très peu...
      On dit beaucoup de bien de cet auteur polonais en effet...

      Supprimer
  4. Je note ce titre que mes élèves recevront donc pour le Prix Elle des lycéennes. Je n'en avais pas entendu parler mais ça peut leur plaire si je me fie au résumé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il divise pas mal ce roman, à voir si ce sera pareil avec les lycéens...

      Supprimer