vendredi 25 août 2017

Summer de Monica Sabolo


Date de parution : 23 août chez J.C. Lattès
Nombre de pages :  240

Au cours d'un pique-nique avec trois amies et son frère au bord du lac Leman, Summer disparait, volatilisée dans un bois, c'était l'été de ses 19 ans. C'est son jeune frère Benjamin, âgé de 14 ans au moment du drame, qui raconte leur histoire.

Leurs parents habitent une maison au bord du lac, ce sont des gens très aisés, le père est un avocat défenseur d'hommes politiques et d'évadés fiscaux. Benjamin le décrit comme arriviste, sa mère est une belle femme froide et insaisissable alors que Summer est présentée comme une aguicheuse paumée. Au moment du drame, le couple recevait sans cesse des amis et leur vie était rythmée par les allées et venues du père qui semblait mener une vie parallèle. Un milieu mondain "où le vernis social et la politesse étouffent les émotions". Quant à Benjamin, bourré de tics lorsqu'il était jeune, il se définit comme un esprit malade, dissimulateur. Il envie l'aisance sociale du reste de sa famille qui renvoie une image de pouvoir et de puissance. Summer et ses parents sont tous les trois beaux et blonds et Benjamin a toujours eu beaucoup de mal à se sentir des leurs.

24 ans après la disparition de sa sœur, Benjamin, en proie à des crises de panique et gros consommateur de médicaments et de haschich consulte un psychiatre. Le récit entremêle ses souvenirs, ses échanges avec le psychiatre et ses rêves. 

Hanté par la disparition de sa sœur, il revient sur ses souvenirs d'enfance, sur ce jour fatidique de juillet, sur les recherches immédiates puis sur l'après où étrangement plus personne ne parle de Summer et surtout personne ne semble vouloir savoir où elle est. Benjamin lui-même sombre dans une indifférence et une mélancolie qui lui attirent un certain succès auprès des filles.

Tout au long du récit, une sensation d'étrangeté se dégage, avec une famille étrange aux comportements étranges... Une ambiance inquiétante à la Laura Kasischke (Esprit d'hiver)  mais nettement moins bien réussie selon moi.   

J'ai eu du mal à rentrer dans cette histoire à l'atmosphère surprenante. Je n'ai pas trouvé sa lecture fluide à cause des passages un peu délirants sur les eaux du lac, de la piscine car Benjamin croit à la présence de créatures étranges dans le lac, il croit à l'esprit du lac... Même si ces passages ne sont pas dénués de poésie ils ont contribué pour moi à la confusion du récit et à ma lassitude par leur côté répétitif.
J'ai trouvé les membres de cette famille glaçante assez caricaturaux avec les clichés de l'avocat véreux, de sa femme prototype de la mondaine froide et de leur fille riche, belle et dévergondée. 
J'espérais que le dénouement me surprenne, certes il y a eu un ou deux rebondissements intéressants mais hélas, j'ai trouvé le final trop prévisible et amené sans une tension dramatique qui aurait renforcé mon intérêt. Le sujet était pourtant prometteur mais l'intrigue psychologique est tombée à plat pour moi. Une rencontre ratée avec cette auteure dont tout le monde dit tant de bien.

Bénédicte le classe dans ses incontournables.

Merci à NetGalley et aux éditions J.C. Lattès pour cette lecture en avant-première.






Citations
"Toutes les choses dont on ne parle pas n'existent pas"

" La fatigue, c'est ainsi que l'on qualifie à peu près tout, dans notre famille, tout ce qui implique le chagrin ou la honte."


L'auteure 

Monica Sabolo est un écrivain français d'origine italienne née en 1971. Elle vit à Paris.
Elle est journaliste. (Elle, 20 ans, Voici). Elle a reçu le Prix de Flore 2013 pour "Cela n'a rien avoir avec moi". 



4ème participation au Challenge Rentrée Littéraire 2017









10 commentaires:

  1. et bien voilà qui est dit....Je vais pouvoir m'en faire une opinion, puisque je le reçois prochainement pour le prix des lectrices Elle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends ton avis avec impatience car je sais que quand tu n'aimes pas tu n'hésites pas à le dire haut et fort !

      Supprimer
  2. Alors je passe mon chemin, et c'est très bien, trop de merveilles à découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attends de lire d'autres avis avant de te décider, il y en a plein qui l'encensent ce livre...

      Supprimer
  3. Je t'en avais déjà parlé, moi j'ai beaucoup aimé ce livre.J'ai programmé un article sur mon blog (pour les jours qui viennent mais je ne sais plus quand) qui sera bien-sûr totalement différent du tien mais finalement, ton ressenti est tout à fait compréhensible quand on lu ce roman.Je pense qu'il est clivant et qu'il n'y a aura pas de demi-mesure sur sa réception:soit on aimera, soit on n'appréciera pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, il fait parler de lui ce roman et il ne laisse pas indifférent, c'est finalement ce qui compte...

      Supprimer
  4. Des avis sont très contradictoires et franchement ça ne me donne pas envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moins que cela ne t'incite à te faire ton propre avis !

      Supprimer
  5. Je lui ai reconnu quelques qualités, mais j'ai surtout retrouvé tous les clichés dont l'auteur s'est déjà servi dans "Crans Montana" son précédent roman...déçue aussi par un dénouement très prévisible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas eu les mêmes raisons que toi d'être déçue puisque je n'avais rien lu d'elle avant mais je suis complètement d'accord avec toi sur le dénouement...

      Supprimer