mercredi 18 avril 2018

C'est moi de Marion Guillot


Date de parution : janvier 2018 aux Éditions de minuit
Nombre de pages : 112 

" Fais moi penser d'apporter une corde demain" - Samuel Beckett

J'ai été attirée par ce roman car une de mes librairies préférées n'a pas hésité à le désigner comme LE livre de la rentrée...

C'est l'histoire d'un couple qui s’ennuie, qui vivote tant bien que mal entre "la force des habitudes et les fatigues quotidiennes" depuis que Tristan est au chômage. La narratrice, dont le prénom n'est jamais donné, est irritée par son compagnon qui ne cherche pas de travail, passe sa journée à faire des puzzles dans un petit appartement où ils ne replient même pas le canapé et où ils entassent leurs livres parterre au lieu d'acheter une bibliothèque.

Le récit commence par l'annonce de la mort de Charlin, l'ami de Tristan. Il s'est suicidé...

dimanche 15 avril 2018

Celui qui disait non d'Adeline Baldacchino


Date de parution : janvier 2018 chez Fayard
Nombre de pages : 263

" Qu'ont-ils fait de nos vies, Irma, qu'ont-ils fait de notre amour?"

Ce livre fait partie de la sélection des 68 premières fois.

Dans ce roman doté d'une extraordinaire photo sur sa couverture, l'auteure tente de reconstituer l'histoire d'August Landmesser et d'Irma Eckler. Sur cette photo, un nazi reste les bras croisés, sans faire le salut nazi face à Hitler, le 13 juin 1936 lors du baptême d'un trois-mats sur le quai du port d'Hambourg. Cet homme c'est August, un aryen amoureux d'une juive qu'il veut épouser, leur première fille est née en 1935 mais le mariage leur a été interdit. C'est un couple constitué d'un pur et d'une impure...

samedi 14 avril 2018

Ariane de Myriam Leroy


Date de parution : janvier 2018 aux Éditions Don Quichotte
Nombre de pages : 208

Ce livre fait partie de la sélection des 68 premières fois.

Barbant wallon, banlieue de Bruxelles. A l'âge de douze ans, la narratrice, issue d'un milieu modeste, vit auprès de parents déprimés et très conventionnels. Mal dans sa peau, elle rencontre Ariane quand ses parents l'inscrivent dans le collège de St Sauveur pour qu'elle échappe aux mauvaises fréquentations. Ariane est belle, magnifiquement habillée, douée pour tout et vit dans le luxe auprès de ses parents, Claude et Patricia, et de son frère. Ariane entretient avec ses parents des rapports qui surprennent et qui peuvent être qualifiés de malsains en ce qui concerne son père.

jeudi 12 avril 2018

L'Archipel du Chien de Philippe Claudel


Date de parution : mars 2018 chez Stock
Nombre de pages : 288

Ce nouveau roman de Philippe Claudel est une sorte de conte moderne qui se déroule sur une île imaginaire, seule île habitée de l'Archipel du Chien situé face aux côtes africaines. Cette île noire, austère et soumise à de terribles rigueurs climatiques, dominée par un volcan assoupi, le Brau, abrite une communauté qui vit tranquillement dans ce lieu où il ne se passe pas grand chose. Le Maire et le Docteur travaillent sur un projet thermal pour développer l'économie de leur île dont la seule ressource est la pêche.

Un jour, la mer rejette le corps de trois hommes jeunes et noirs qu'on imagine avoir fui l'Afrique et son lot de misère et de guerre.

mardi 10 avril 2018

L'essence du mal de Luca D'Andréa



Date de parution : octobre 2017 aux Éditions Denoël
Nombre de pages : 464 

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix Elle 2018, catégorie roman policier.

En 1985, dans les montagnes hostiles du Tyrol du Sud, trois jeunes gens sont retrouvés morts dans la forêt de Bletterbach. Ils ont été littéralement broyés pendant une tempête, leurs corps atrocement mutilés au point que la police n’a pu déterminer à l’époque si le massacre était l'œuvre d’un humain ou d’un animal.  Cette forêt est depuis la nuit des temps le théâtre de terribles histoires, transmises de génération en génération. Pays de légendes, Bletterbach est une sorte d'endroit maudit.

lundi 9 avril 2018

Chacune de ses peurs de Peter Swanson


Date de parution : septembre 2017 chez Calmann-Levy
Nombre de pages : 380

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix Elle 2018, catégorie roman policier.

Lorsque Corbin propose à Kate d’échanger leurs appartements respectifs de Boston et de Londres, Kate, récemment victime d’un ex à la jalousie pathologique, pense que cela l’aidera à remonter la pente et accepte avec joie la proposition de son cousin américain.
Malheureusement, à peine arrivée, elle apprend qu’une voisine, Audrey Marshall, a été assassinée. Troublée, elle se pose aussitôt des questions sur Corbin, d’autant qu’elle s’aperçoit rapidement que ce cousin, locataire fort sympathique au demeurant, se montre très énigmatique sur sa relation avec Audrey… Alors quand l'ex-petit ami de la victime l’accuse clairement à son tour, et que le mystérieux Corbin disparaît brusquement… 

Malgré une idée de départ intéressante, ce roman policier ne m'a pas vraiment intéressée. La construction m'a gênée par sa dispersion entre les différents personnages, j'aurai préféré que l'auteur se focalise sur Kate et son enquête.
Une tension qui s'installe mais qui ne tient pas sur la durée, un manque de suspense, des invraisemblances, trop d'indices dévoilés, une fin ratée et une écriture banale. Bref, cette lecture m'a ennuyée.


L'auteur 

Auteur de nombreux poèmes hautement récompensés, Peter Swanson a étudié la littérature à Trinity College et aux universités d’Amherst et d’Emerson. Il vit avec sa femme à Somerville, Massachusetts. Auteur entre autres ouvrages, de La Fille au coeur mécanique et Parce qu'ils le méritaient, Peter Swanson est déjà traduit dans trente langues. "Chacune de ses peurs" est son quatrième roman.





dimanche 8 avril 2018

Une autre histoire de Sarah Naughton


Date de parution : mars 2018 chez Sonatine
Nombre de pages : 410

Mags, avocate à Las Vegas, arrive à Londres au chevet de son frère Abe qui se trouve dans le coma après une chute de douze mètres dans l'escalier de son immeuble. Mags n'a jamais été proche de son frère avec qui elle a vécu une enfance terrible auprès d'un père tyrannique. Dès qu’elle l'a pu Mags a fui l’Angleterre pour Las Vegas. Mags s'installe dans le logement d'Abe situé dans une église désaffectée transformée en appartements. Cette église St Jérôme, située dans un quartier glauque, renvoie une atmosphère particulièrement oppressante. 

Sur le même palier vivent Jody, la petite amie éplorée d'Abe et Mira, une jeune femme albanaise enceinte qui semble vouloir cacher les secrets de son mari Loran. 

Dans cette histoire l'église est un personnage à part entière tant l'auteure restitue une atmosphère particulièrement lugubre dans ce bâtiment où la lumière diffusée à travers les vitraux habille les espaces, où l'acoustique de l'ancienne église est toujours bien présente, où le moindre bruit est perçu d'un appartement à l'autre...

jeudi 5 avril 2018

Les secrets d'Amélie Antoine



Date de parution : mars 2018 chez Michel Lafon
Nombre de pages : 391

Mathilde, trente-six ans, est  enceinte après seize ans de vie commune avec son mari Adrien et après des années d'essais infructueux. Mathilde, jeune bibliothécaire, et Adrien, professeur de philosophie, sont aux anges. Yascha, chauffeur de taxi de vingt-huit ans, est en pleine déprime après que sa maîtresse l'ait quitté, il a bien du mal à s'occuper de Jeanne, sa petite fille de cinq ans, dont il partage la garde avec son ex-compagne Élodie.

Nous ne connaîtrons pas la suite de la vie de ces différents personnages car Amélie Antoine a choisi de raconter son histoire à rebours en remontant le fil du temps.

samedi 31 mars 2018

Bilan de mes lectures de mars 2018

Voici le bilan de mes lectures du mois de mars avec quelques lectures pour le jury Elle et pour le jury France -Télévisions









vendredi 30 mars 2018

Faire mouche de Vincent Almendros

Date de parution : janvier 2018 aux Editions de minuit
Nombre de pages : 126

Un été, à l'occasion du mariage de sa cousine Lucie, Laurent revient dans le hameau de sa famille avec qui les liens sont distendus. Sa mère et son oncle Roland atteint d'un cancer vivent ensemble dans la maison familiale depuis de nombreuses années, Laurent qui n'a pas remis les pieds à Saint-Fourneau depuis la mort de ses grands-parents est content de revoir son oncle.

jeudi 29 mars 2018

La nuit introuvable de Gabrielle Tuloup


Date de parution : février 2018 aux Éditions Philippe Rey
Nombre de pages : 160 

"Comment explique-t-on à un enfant qu'on ne le câline pas assez parce qu'on l'aime trop?"

Ce livre fait partie de la sélection des 68 premières fois.

Nathan Weiss, le narrateur de quarante ans, reçoit un jour un appel d'une amie de sa mère lui indiquant que sa mère qu'il n'a pas vue depuis le décès de son père quatre ans plus tôt, veut le revoir en urgence à Paris. Après son divorce, Nathan était parti travailler en Slovénie et ne souhaitait pas revoir sa mère Marthe qui ne lui a jamais manifesté aucune tendresse contrairement à son père. "On ne se réfugie pas dans des jupons glacés. Seule la main de mon père semblait rendre à ce corps toute sa souplesse et sa chaleur".

mercredi 28 mars 2018

La petite fille sur la banquise d'Adelaïde Bon

Date de parution : mars 2018 chez Grasset
Nombre de pages : 256 

Dans ce récit autobiographique Adélaïde Bon raconte sa vie après l'agression sexuelle dont elle a été victime à  neuf ans, un dimanche de mai dans la cage d'escalier de son immeuble parisien, agressée par un violeur en série. Bien qu'elle se soit confiée immédiatement à ses parents et qu'une plainte ait été déposée, elle va vivre des années de détresse avec des crises d'angoisse inexpliquées, des accès de boulimie, une tristesse qu'elle ne s'explique pas. Elle parle des défenses qu'elle a mises en place pour lutter contre les méduses qui l'envahissent, pour se comporter en "gentille fille désolée et coupable, tellement plus facile à vivre", pour être aimée et plaire à tous les hommes qui passent jouant à la femme libertine et collectionnant les "hommes Kleenex". Elle montrait alors une fausse joie de vivre, aidée par l'alcool et les drogues, qui cachait sa lutte contre ses envies d'en finir. Ce mal-être va durer des années pendant lesquelles Adélaïde survit, se bat, cherche à comprendre, tente tout pour s'en sortir, faisant preuve d'une énorme volonté, malgré sa solitude et le manque de compréhension de sa famille. Elle va de psychothérapies de groupe en weekend de constellation familiale, de séances de psychothérapie à des séances de thérapie corporelle pour travailler sur le dégoût de son corps car elle se sent nulle et grosse."Corps contraint, corps honteux, corps haï".

mardi 27 mars 2018

Prix du Livre Inter 2018 - sélection

Le jury du prix du Livre Inter 2018, présidé par Leïla Slimani, et composé de 24 auditeurs et auditrices de la radio, a dévoilé les dix romans, parus depuis la rentrée littéraire 2017, en compétition. Le nom du lauréat sera dévoilé lundi 4 juin.

lundi 26 mars 2018

Prix des libraires 2018- dernière sélection

 

Le jury du Prix des Libraires qui rassemble des libraires indépendants récompense chaque année un roman écrit en français. Le Prix des Libraires sera remis le 16 mai. En attendant voici sa dernière sélection :

dimanche 25 mars 2018

Dans les coulisses du jury du prix Essai France Télévisions 2018


J'ai eu la chance cette année d'être retenue comme jurée du prix Essai France Télévisions. Nous étions 15, venus de toute la France, à participer à la délibération du jury le jeudi 15 mars pour élire notre favori parmi les six essais de la sélection du Prix Essai France Télévisions que nous avions reçus quelques semaines plus tôt.


samedi 24 mars 2018

Les sœurs Brontë de Laura El Makki


Date de parution : octobre 2017 aux Editions Tallandier 
Nombre de pages : 320


Cette biographie des sœurs Brontë nous relate leur vie de leur enfance à leur mort. Une vie où la tuberculose est omniprésente puisqu'elle va emporter leur mère en 1821 alors qu'Anne n'a qu'un an, Emily trois ans et Charlotte cinq ans. Cette terrible maladie aura raison quelque temps plus tard de leurs deux sœurs aînées. 

Élevées dans la pauvreté avec leur frère Branwell dans le modeste et austère presbytère d'Haworth dans les landes du Yorkshire où officie leur père pasteur, la fratrie va s'habituer à ne compter que sur eux-mêmes dans le souvenir d'une mère qui leur a transmis sa passion des livres et auprès d'un père qui aime lire et qui écrit tous les jours des poèmes et des articles.

Tous les quatre commencent à écrire par équipe, Charlotte avec son frère, Emily avec Anne, ils inventent des mondes imaginaires où ils trouvent refuge, ils jouent à créer des fictions dans une émulation intellectuelle permanente.

mardi 20 mars 2018

Les déraisons d'Odile d'Oultremont


Date de parution : janvier 2018 aux Éditions de l'Observatoire
Nombre de pages : 216

"Rien n'est sérieux en ce bas monde que le rire" - Flaubert

Adrien et Louise forment un couple improbable. Adrien est un homme ordinaire élevé par une mère dépressive chronique qui exerce un métier sans grand intérêt "observateur atone, mouton bouclé mal assuré... un exécutant un peu raide qui suivait du doigt les paragraphes de son existence pour ne manquer aucun mot, aucune ligne". Louise est une peintre très fantasque; mariés à la suite d'un coup de foudre, ils forment un couple complémentaire. Au contact de cette femme à part Adrien a "appris à pousser des boutons inédits", à inventer la vie au gré de son imagination, il vit "sous perfusion de sa femme". Grâce à lui, elle a pu s'appuyer sur quelqu'un qui accueille son fouillis et donne corps à son désordre.

lundi 19 mars 2018

Prix Orange du livre - première sélection


Trente titres français de la rentrée littéraire d'hiver 2018 sont en lice pour ce prix dont la sélection est réalisée par des auteurs, des libraires et des lecteurs.
La première sélection du Prix Orange du livre 2018 a été dévoilée le 15 mars
C'est la 10e édition de ce prix. 
Le jury 2018, présidé par Erik Orsenna, se compose des auteurs Louis-Philippe Dalembert, lauréat 2017, Kaouther Adimi, François-Henri Désérable, Jean-Marie Blas de Roblès, de deux libraires et de sept lecteurs passionnés. 
Il se réunira à nouveau le 3 mai pour établir la liste des cinq romans finalistes. Enfin, du 4 au 30 mai, les internautes voteront pour leur livre favori sur le site lecteurs.com, avant une remise du prix le 7 juin.

lundi 12 mars 2018

Origines de l'homme, Origines d'un homme d'Yves Coppens

Date de parution : janvier 2018 chez Odile Jacob
Nombre de pages : 458

"La paléoanthropologie et l’archéologie ont le devoir scientifique et philosophique de reconstituer l’histoire de l’homme." 

Yves Coppens, 83 ans, archéologue et paléoanthropologue français de renommée mondiale à qui on doit la découverte de l'origine de l'Homme, nous offre ici ses mémoires divisées en trois grandes parties qui couvrent chacune vingt-cinq ans de sa vie. Yves Coppens précise d'emblée que ce livre de Mémoires ne porte que sur ses "passions devenues profession", il n'y parle ni de sa vie personnelle ni de sa famille.

samedi 10 mars 2018

Une longue impatience de Gaëlle Josse


Date de parution : janvier 2018 aux Éditions Noir Sur Blanc
Nombre de pages : 192

"Comme la vie est lente et comme l'Espérance est violente" Apollinaire - Le pont Mirabeau

Quand on me demande quels sont mes auteurs préférés le nom de Gaëlle Josse vient rapidement dans ma liste. Découverte avec Le dernier gardien d'Ellis Island  je ne l'ai plus quittée depuis et ses romans suivants L'ombre de nos nuits, et  Un été à quatre mains m'ont enthousiasmée. J'aime les thèmes qu'elle aborde et surtout son écriture sensible et poétique, je n'aborde jamais un livre de Gaëlle sans un bon paquet de post-it... J'ai eu la chance de la rencontrer, je la suis sur les réseaux sociaux et j'apprécie autant la femme qu'elle est que l'auteure. J'ai lu "Une longue impatience" deux fois et ai mis des semaines à rédiger ma chronique car trouver les mots pour parler d'un tel livre ne m'était pas simple.

L'histoire se déroule dans un petit village breton et commence en 1950 dans la période si particulière de l'après guerre. Anne, la narratrice, est confrontée au départ brutal de Louis, son fils de seize ans, sans un mot d'explication après une terrible dispute avec son beau-père Étienne Quémeneur qui ne supportait plus "ce témoin encombrant d'une autre vie" depuis la naissance des deux jeunes enfants du couple. " Il a décidé de partir en me laissant l'absence et le silence pour seul souvenir." A force de violence physique et verbale, Louis s'est senti indésirable alors que sa mère était écartelée entre son fils et son mari, reconnaissante envers Étienne de l'avoir sortie de la misère alors qu'elle se battait pour survivre seule avec son fils après la disparition en mer de son mari.

mardi 6 mars 2018

Gratitude - Journal IX de Charles Juliet



Date de parution : septembre 2017 aux Éditions P.O.L.
Nombre de pages : 389 

"Gratitude, c'est le mot qui me vient quand je considère la vie que j'ai eue."

Ce Journal de Charles Juliet couvre la période de 2004 à 2008, il fait suite à "Apaisement" paru en 2013. C'est un recueil de notes écrites au jour le jour, recueil de ses souvenirs, de ses rencontres avec des anonymes, des écrivains et des artistes célèbres, des professeurs et des lycéens. Il évoque aussi ses observations de passants, des histoires d’anonymes impliqués dans des faits divers... Il parle également de ses lectures, de sa passion pour la littérature, la peinture et l'art en général, en particulier de sa proximité avec Cézanne, passion qui l'a aidé à traverser des périodes difficiles de sa vie. Son travail d'écriture est aussi largement évoqué nous faisant entrevoir un homme plein de doutes.

lundi 5 mars 2018

samedi 3 mars 2018

Le bon coeur de Michel Bernard

Date de parution : janvier 2018 chez Gallimard
Nombre de pages : 240

C'est une page d'histoire que nous raconte Michel Bernard dans ce roman qui relate l'histoire de Jeanne d'Arc de 1429  à sa mort, deux ans plus tard.

Jeanne, jeune paysanne illettrée de dix sept ans, quitte Domrémy en Lorraine pour obtenir une audience auprès du Dauphin Charles de Valois. Des voix venant du ciel lui ont commandé d'aller en France délivrer le royaume en libérant d'abord la ville d'Orléans assiégée par les anglais depuis sept mois puis de mener le Dauphin à Reims pour le faire sacrer roi. Porteuse de la volonté de Dieu, elle veut conduire l'armée française à la victoire.

jeudi 1 mars 2018

Le poids de la neige de Christian Guay-Poliquin

 

Date de parution :  janvier 2018 aux Éditions de l'Observatoire
Nombre de pages : 260

L'histoire se déroule en hiver dans un village isolé dans la forêt, dans une région coupée du monde où sévit depuis de longues semaines une panne d'électricité.
Le narrateur est un jeune homme qui a eu les jambes cassées dans un terrible accident de voiture en arrivant dans son village qu'il avait quitté dix ans plus tôt, depuis il vit les jambes immobilisées dans des attelles en bois. Matthias, un vieil homme bloqué dans ce village à cause de la panne, s'est installé dans la véranda d'une maison abandonnée ensevelie sous la neige, il accepte de s'occuper du blessé contre la promesse de bois, de vivres et surtout d'une place dans un convoi pour la ville au printemps. Les deux hommes se retrouvent donc prisonniers dans cette cabane suite à un concours de circonstances dramatiques.

mardi 27 février 2018

Maria d'Angélique Villeneuve

 
Date de parution : février 2018 chez Grasset
Nombre de pages : 180

J'ai découvert Angélique Villeneuve avec son bouleversant "Nuit de septembre" aussi lorsqu'elle m'a proposé son nouveau roman il y a quelques semaines j'ai accepté sans hésitation de recevoir ce roman que j'avais repéré dans les sorties de début d'année.

Maria a cinquante-huit ans. Deux ans plus tôt, son deuxième petit-enfant est né, mais sa fille Céline et son gendre Thomas ont fait un choix de vie radical. Céline pratique l'école à la maison et intervient dans une association de parentalité nouvelle où elle conseille les parents qui veulent repenser leur façon d'élever leurs enfants. Fidèles à leur philosophie de vie, ils ont décidé de ne pas révéler le sexe de leur bébé qui portera un  prénom non genré "Noun", Céline répond sereinement aux gens qui l'interrogent "c'est un bébé qui s'appelle Noun.". Ils considèrent que c'est l'enfant qui décidera lui-même plus tard le genre qu'il veut habiter. De la même façon Céline et Thomas ont autorisé leur fils ainé de trois ans, Marcus, à changer de prénom, il s'appelle désormais Pomme, porte des robes et affectionne le vernis à ongles.

lundi 26 février 2018

L'invention des corps de Pierre Ducrozet

Date de parution : août 2017 chez Actes Sud
Nombre de pages : 304 

Prix de Flore

J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix des Lecteurs de la Fête du Livre de Bron.

Pierre Ducrozet part d'un fait historique réel. Il s'agit des évènements du 26 septembre 2014 au cours duquel quarante-trois étudiants disparurent, enlevés ou assassinés par la police à Iguala au Mexique. Ce drame a trouvé un écho dans le monde entier grâce au déferlement qui a suivi sur les réseaux sociaux. Le personnage principal du roman, Alvaro, professeur d'informatique surdoué, rescapé du massacre, commence une errance. Il marche comme un damné la rage chevillée au corps et parvient à quitter son pays rongé par le narcotrafic, la corruption et violence pour migrer clandestinement aux États-Unis. " Il a décidé, après le passeur, la frontière, de laisser dans le désert son ancienne peau, au milieu des os et des yuccas."

vendredi 23 février 2018

La vie sauvage de Thomas Gunzig

u

Date de parution : août 2017 aux éditions Au diable Vauvert
Nombre de pages : 324

J'ai lu ce roman dans le cadre du Prix des Lecteurs de la Fête du Livre de Bron.

Seul survivant d'un crash aérien dans lequel ont disparu ses parents, un nourrisson miraculé, retrouvé avec une gourmette autour de son poignet gravée au nom de Charles, grandit dans la jungle africaine. Recueilli, éduqué et éveillé à la littérature par Cul-Nu, il rencontre également l'amour avec celle qu'il nomme Septembre, une jeune fille qu'il avait rencontrée pour la première fois alors qu'elle n'avait que douze ans et lui treize, seule survivante d'un village où tout le monde avait été massacré.